Sylvain David (Université Concordia)

Sylvain David est professeur agrégé et Directeur du programme de maîtrise en littératures francophones et résonances médiatiques au Département d’études françaises de l’Université Concordia. Il enseigne la littérature française du XXe siècle et contemporaine. Ses recherches actuelles portent sur l’imaginaire de l’« après » dans le roman et l’essai français depuis l’après-guerre et sur le mouvement punk comme esthétique et éthique.

  • «De la “métaphore morte” à l’angoisse vive : le paradoxe de la “fin” de l’histoire [lecture de Fukuyama, Kojève, Cioran et Benjamin]», dans Sylvain David, Janusz Przychodzen et François-Emmanuël Boucher (dir.), Que peut la métaphore ? Histoire, savoir et poétique, Paris, L’Harmattan, coll. « Histoire et épistémologie des sciences », 2009, ISBN 978-2-296-08212-0, p. 269-282.
  • «Dé-monstration formelle. Tératologie, post-historicité et esthétique de l’a-normal [sur l’œuvre d’Antoine Volodine]», dans Marie-Hélène Larochelle (dir.), Monstres et monstrueux littéraires, Québec, Presses de l’Université Laval, 2008, ISBN 978-2-7637-8490-8, p. 223-236.
  • «De la paix comme attente. Résonances spenglériennes chez Gracq et Cioran», dans François-Emmanuël Boucher, Sylvain David et Janusz Przychodzen (dir.), La Paix. Esthétiques d’une éthique, Bern / Berlin / Bruxelles / Frankfurt am Main / New York / Wien, Peter Lang, 2007, ISBN 978-3-03911-315-6, p. 101-118.
  • «Un imaginaire de l’animosité. Le groupe punk Métal Urbain (1976-1978)», dans Marie-Hélène Larochelle (dir.), Invectives et violences verbales dans le discours littéraire, Québec, Presses de l’Université Laval, 2007, ISBN 978-2-7637-8445-8, p. 91-110.
  • Cioran. Un héroïsme à rebours,
 Montréal, Presses de l’Université de Montréal,
 coll. « Espace littéraire », 2006, ISBN 2-7606-2013-1, 342 p.
Contact : sdavid@alcor.concordia.ca