Sindaco, Sarah (Université de Liège / FNRS)

Sarah Sindaco est docteur en Lettres de l’Université de Liège [thèse réalisée sous la direction de Jean-Marie Klinkenberg et intitulée Ennui, Violence, Oubli. Le roman français de l’ère gaullienne à l’épreuve de l’Histoire (1958-1974)].
En 2012-2013, à l’Université de Gand, elle a travaillé à un projet de recherche consacré à l’ironie dans le roman français contemporain, sous la direction de Pierre Schoentjes.
Elle est actuellement chercheuse FNRS à l’Université de Liège, où elle se consacre à un projet de recherche intitulé « Rhétorique des Nouveaux Réactionnaires », et dirigé par Pascal Durand.


  • «Sociocritique et histoire culturelle. Pour une lecture du roman français en régime gaullien», dans Actualité de la sociocritique, Paris, L’Harmattan, (P. Maurus et P. Popovic, dir.), 2013.
  • «D’un héros l’autre. Les réfractaires français pendant la guerre d’Algérie», dans Amnésies françaises à l’époque gaullienne (1958-1981). Littérature, cinéma, presse, politique (N. Wolf, dir.), Paris, Éditions Classiques Garnier, coll. «Rencontres», 2011, p. 87-100. 
  • «Rapport sur une exception française. Que peut le roman pour l’énarque?», dans Études françaises, volume 47, no 1, 2011 : «Les exceptions françaises (1958-1981)» (S. David et P. Popovic, dir.), Les Presses universitaires de Montréal, p. 43-58. 
  • (avec B. Denis) «Bourdieu est-il Bon? L’entrevue en science sociale et en littérature», dans Revue des sciences humaines, no 299 : «Le roman parle du monde» (É. Brière et M. Lamarre, éd.), juillet-septembre 2010, p. 43-56. 
  • «Le Français moyen en Manchette : politique de l’ennui» dans F. Provenzano et S. Sindaco, dir., La Fabrique du Français moyen. Productions culturelles et imaginaire social dans la France gaullienne (1958-1981), Bruxelles, Le Cri, 2009, p. 143-155.