Régine Robin (Université du Québec à Montréal)

Régine Robin est professeure émérite au département de sociologie de l’Université du Québec à Montréal. Historienne, sociologue et romancière, elle explore dans ses ouvrages de théorie et de fiction des questions reliées à la mémoire collective et individuelle, la culture et l’identité. Pionnière de l’analyse du discours, elle est cofondatrice du Centre interuniversitaire d’analyse du discours et de sociocritique des textes (CIADEST).

  • Mégapolis : les derniers pas du flâneur, Paris, Stock, 2009, 397 p.
  • La mémoire saturée, Paris, Stock, 2003, 525 p.
  • Le golem de l'écriture : de l'autofiction au cybersoi, Montréal, XYZ, 1997, 302 p.
  • Le roman mémoriel : de l’histoire à l’écriture du hors-lieu, Longueuil, Le Préambule, 1989, 186 p.
  • Le réalisme socialiste: une esthétique impossible, Paris, Payot, 1986, 347 p. (1987, Prix du Gouverneur-Général)