Marie Parent (Université du Québec à Montréal)

Marie Parent est doctorante en études littéraires à l'Université du Québec à Montréal, sous la direction de Jean-François Chassay. Elle prépare une thèse portant sur l’imaginaire des lieux habités en Amérique du Nord, plus particulièrement sur la question de l’habitabilité du territoire dans les représentations des espaces urbain et suburbain chez des romancières et nouvellistes nord-américaines.

  • «Le ciel de Bay City. Relire les paysages de l’Amérique», Realidad. The Southern Cone Journal on Social Psychology, no 8, dossier «Art, littérature et société» dirigé par Daniel Chartier et Enrique del Acebo Ibañez, Presses de l’Université John F. Kennedy (Buenos Aires), 2011, p. 73-87.
  • «Le corps abîmé chez Mavis Gallant. Espace de claustration, espace de révélation», David Courtemanche, Isabelle Miron et Marie Parent [dir.], Américanité, corps et quête de sens dans la littérature québécoise moderne (1953-1970), Montréal, UQAM, coll. «Figura», à paraître (2012).
  • «Le corps accidenté chez Hélène Monette et Élise Turcotte. L’Amérique des lieux clos», Voix et Images, à paraître (2012).