Lafrance, Geneviève (UQAM)

Geneviève Lafrance est professeure régulière au département d’études littéraires de l’Université du Québec à Montréal. Elle a soutenu une thèse de doctorat en cotutelle sous la direction de Benoît Melançon à l'Université de Montréal et de Michel Delon à l'Université Paris IV-Sorbonne, pour laquelle elle a reçu le Prix d’excellence de l’Académie des grands Montréalais dans la catégorie Sciences humaines et sociales, arts et lettres.

  • «Le 18 Fructidor de Joseph Fiévée : Frédéric, ou les circonstances d’un coup manqué», dans Patrick Maurus (dir.), Actualité de lasociocritique, Paris, L’Harmattan, 2013, p. 72-79. 
  • «La Terreur aux trousses. Représentation de la peur dans les romans d'émigration», dans Katherine Astbury et Catriona Seth (dir.), Le Tournant des Lumières. Mélanges en l’honneur du professeur Malcolm Cook, Paris, Classiques Garnier, «Le dix-huitième siècle», 2012, p. 245-256.
  • «Liberté, Égalité, Ébriété. Les lendemains de veille de Louis SébastienMercier, ou la Révolution des buveurs», COnTEXTES, 6, 2009. 
  • «L’émigré à la porte. Risques et revers de l’hospitalité chez A. J. Dumaniant», Theatrum Historiae (Univerzita Pardubice, République tchèque), 9, 2009, p. 59-73.
  • «La Dot de Suzette, ou la science des bienfaits à l’épreuve du romanesque», dans Martial Poirson, Yves Citton et Christian Biet (dir.), Frontières littéraires de l’économie, Paris, Desjonquères, 2008, p. 65-77. 
  • Qui perd gagne. Imaginaire du don et Révolution française, Montréal, Presses de l’université de Montréal, « Socius », 2008.