Boucher, Geneviève (Université d'Ottawa)

Geneviève Boucher est professeure adjointe à l’Université d’Ottawa, où elle enseigne la littérature française du XVIIIe siècle. Sa thèse, réalisée en co-tutelle, portait sur l’incidence de la Révolution française sur les représentations du temps historique.

  • Écrire le temps. Les tableaux urbains de Louis-Sébastien Mercier, Montréal, Presses universitaires de Montréal, coll. «Espace littéraire», 2014, 272 p.
  • «Le héros robespierriste, entre l’incarnation du peuple et la victime sacrificielle», dans Claudia Bouliane, Anne-Marie David et Anne-Hélène Dupont (dir.), « Le héros, le traître et la hauteur des circonstances : Actes du premier colloque du Centre de recherche interuniversitaire en sociocritiques des textes (CRIST) », Post-scriptum.ORG. Revue de recherche interdisciplinaire en texte et médias [En ligne], septembre 2009, no 10, ISSN 1705-5423. URL : http://www.post-scriptum.org/alpha/articles/2009_10_boucherg_resume.htm
  • [Avec Pascal Brissette], « De l’alcool à l’écriture, et vice-versa », dans Geneviève Boucher et Pascal Brissette (dir.), « Qui a lu boira », ConTEXTES [En ligne], no 6, septembre 2009, URL : http://contextes.revues.org/index4455.html
  • « L’arbre de la liberté ou la métaphore végétale comme représentation de l’histoire de la Révolution », Cahiers d’histoire, XXVI, no 2, hiver 2007, « Histoire des représentations et de la mémoire collective », p. 61-80.
  • « Ruptures et retours : Révolution et régénération dans le Nouveau Paris de Louis Sébastien Mercier », Littératures (Université McGill), no 23, 2006, p. 7-28.