Geneviève Boucher (Université d'Ottawa)

Geneviève Boucher est professeure adjointe à l’Université d’Ottawa, où elle enseigne la littérature française du XVIIIe siècle. Sa thèse, réalisée en co-tutelle, portait sur l’incidence de la Révolution française sur les représentations du temps historique.

  • Histoire, Révolution et esthétique. Le temps et ses représentations dans le Tableau de Paris et le Nouveau Paris de Louis Sébastien Mercier, Montréal et Paris, Université de Montréal et Université de Paris IV-Sorbonne, thèse de doctorat en cotutelle, 2009, 2 vol., 575 p.
  • «Le héros robespierriste, entre l’incarnation du peuple et la victime sacrificielle», dans Claudia Bouliane, Anne-Marie David et Anne-Hélène Dupont (dir.), « Le héros, le traître et la hauteur des circonstances : Actes du premier colloque du Centre de recherche interuniversitaire en sociocritiques des textes (CRIST) », Post-scriptum.ORG. Revue de recherche interdisciplinaire en texte et médias [En ligne], septembre 2009, no 10, ISSN 1705-5423. URL : http://www.post-scriptum.org/alpha/articles/2009_10_boucherg_resume.htm
  • [Avec Pascal Brissette], « De l’alcool à l’écriture, et vice-versa », dans Geneviève Boucher et Pascal Brissette (dir.), « Qui a lu boira », ConTEXTES [En ligne], no 6, septembre 2009, URL : http://contextes.revues.org/index4455.html
  • « L’arbre de la liberté ou la métaphore végétale comme représentation de l’histoire de la Révolution », Cahiers d’histoire, XXVI, no 2, hiver 2007, « Histoire des représentations et de la mémoire collective », p. 61-80.
  • « Ruptures et retours : Révolution et régénération dans le Nouveau Paris de Louis Sébastien Mercier », Littératures (Université McGill), no 23, 2006, p. 7-28.