Anne-Hélène Dupont (Université McGill)

Anne-Hélène Dupont est doctorante à l'Université McGill, où elle rédige une thèse sur la thématisation et la problématisation du temps de la Grande Guerre chez Proust, Romains et Martin du Gard. Elle est titulaire d'un baccalauréat en anthropologie et d'une maîtrise en études françaises de l'Université de Montréal.

  • « "La dure matrice de la guerre de 1940". Inflexions initiatiques chez Némirovsky, Gracq et Simenon », dans Claudia Bouliane, Anne-Marie David et Anne-Hélène Dupont (dir.), dossier « Le héros, le traître et la hauteur des circonstances. Actes du premier colloque du Centre de recherche interuniversitaire en sociocritiques des textes (CRIST), tenu à l’Université de Montréal les 6 et 7 mars 2009 », Post-Scriptum.ORG. Revue de recherche interdisciplinaire en texte et médias [En ligne], Automne 2009, no 10, ISSN 1705-5423. URL : http://www.post-scriptum.org/alpha/articles/2009_10_dupont.pdf
  • « Fatalité, égalité, fraternité. Service militaire, chanson et invention du "Français moyen" entre 1958 et 1981 », dans Provenzano, François et Sarah Sindaco (dir.), La fabrique du Français moyen. Productions culturelles et imaginaire social dans la France gaullienne (1958-1981), Bruxelles, Le Cri/ CIEL – ULB-Ulg, 2009, p. 50-62.
  • « Accorder le pistolet et le concert. Stendhal, une sociologie romanesque de Jacques Dubois », Spirale, no 223, novembre-décembre 2008, p. 36-37.
  • « Fragments d’une poétique romanesque dans la Vie de Tchekov et les carnets d’Irène Némirovsky », communication donnée à la Journée des assistants du TSAR, Université McGill, Montréal, 9 avril 2008.
  • Circonstances aggravantes. Lecture de Suite française d’Irène Némirovsky, Thèse (M.A.), Université de Montréal, 2007, 139 p.