Alain Farah (Université McGill)

Alain Farah est professeur adjoint à l’Université McGill, où il enseigne la littérature française des XXe et XXIe siècles et la création littéraire. Il s’intéresse notamment aux avant-gardes et aux liens entre littérature et politique. Il est également écrivain et a publié plusieurs ouvrages de fiction.

  • « Contemporanéités de Rimbaud », Les Cahiers du XIXe siècle, no 3-4, Québec, Nota Bene, 2008-2009, p. 273-281.
  • Matamore no 29, roman, Montréal, Le Quartanier, 2008.
  • « Nathalie Quintane. Vélocité de la rigolade », dans Douze poètes, anthologie critique et poétique, volume 2, Paris, Prétexte Éditeur, 2006, p. 120-125.
  • « L’argent de Tarkos : un poème à gages», dans L’engagement littéraire (Emmanuel Bouju, dir.), Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2005, p.153-163.
  • « Fabriquer sa seule action » suivi de « Pense à l’économie, stupide! », La politique du poème : la parole tenue (Georges Leroux et Pierre Ouellet, dir.), Montréal, VLB éditeur, coll. « Le soi et l’autre », 2005, p. 99-119.